Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2019
 
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Marie-Josée Simard

Marie-Josée Simard mène une carrière de soliste percussionniste depuis près de 30 ans. Récemment, elle a ajouté une corde à son arc en créant le trio jazz En trois couleurs avec les réputés pianistes et compositeurs jazz, François Bourassa et Yves Léveillé.

Elle débute l’étude du vibraphone, dès l’âge de onze ans, avec sa mère. Ensuite, elle poursuit sa formation au Conservatoire de musique de Montréal et devient la première femme diplômée en percussions au Canada. Elle se perfectionne par la suite à Londres, sous la direction de James Blades, du Royal Academy of Music et de Michael Skinner, du London Opera Orchestra. Son perfectionnement s’est poursuivi avec les réputés marimbistes Leigh Howard Stevens (New-York,1981) et Keiko Abe (Japon, 2007)

Marie-Josée Simard a remporté le Prix Opus 2013 pour le Concert de l’année–Jazz, avec le trio En trois couleurs. En 2003, elle reçoit la médaille de l’Assemblée nationale du Québec. En 1980, elle est lauréate du Concours télévisé du Maurier Search for Star à Toronto. En 1979, elle reçoit le Premier Prix à l’unanimité du Conservatoire de musique de Montréal

Mentionnons, que la Fondation des arts et de la culture Comeau a mis sur pied la Bourse Marie-Josée Simard pour appuyer le développement de musiciens de talent en région de la Côte-Nord.

Son engagement profond pour l’avancement de sa discipline a retenu l’attention de plusieurs compositeurs réputés dont : Pierre Max Dubois, Clermont Pépin, Denis Gougeon, Jacques Hétu, Serge Arcuri,, François Dompierre, Rachel Laurin, Tim Brady, François Bourassa et Michel Lysight, François Richard. Elle adapte en outre, elle-même, plus d’une trentaine d’œuvres classiques pour vibraphone, marimba et xylophones.

Parmi ses nombreuses prestations publiques, mentionnons les suivantes : 1984, soliste invitée, concert de l’Orchestre symphonique de Toronto en l’honneur de sa Majesté la reine Élisabeth II et son Altesse du duc d’Édimbourg ; 1992, soliste représentant le Canada, concert bénéfice pour le Metropolitan Opera de New York ; 1998, Création Concerto pour marimba et vibraphone, créé pour elle par le compositeur Jacques Hétu, avec l’orchestre à cordes I Musici à la Salle Maisonneuve de la Place des Arts, Montréal ; 2005, duo avec le flûtiste Marc Grauwels, Kumho Arts Centre de Séoul, création en 2010 de 3 Jazettes concertantes pour marimba et vibraphone de François Bourassa avec l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières et en 2012 avec l’orchestre Métropolitain de Montréal à la Maison Symphonique de L’OSM.

Sa discographie inclut neuf CD sur lesquels elle a enregistré 10 créations, composé 4 oeuvres et 27 adaptations d’œuvres classiques /musique du monde.

Professeure engagée, Marie-Josée Simard a formé plusieurs jeunes percussionnistes au Conservatoire de musique de Montréal de 1991 à 2004. Elle y effectue n retour en septembre 2018. Septembre à décembre 2015, elle obtient la bourse Studio/Résidence Tokyo Wonder Site (Japon) du Conseils des Arts et des lettres du Québec. Artiste Yamaha Canada depuis 1992.

Crédit photo : Jonathan Goulet
Site Web : mariejoseesimard.com






    Dernière modification 21 décembre 2018 - 2018-12-21
    Aller au haut de la page